fbpx Skip to content

Our people

« Toutes les îles sont des arbres »: le deuxième opus de HoDA pour interroger notre place dans le monde

April 8, 11:04 am

Une nouvelle saison d’interconnectivité, de création et de découverte s’annonce, offrant une exploration de l’identité, des enjeux liés à l’insularité et bien plus encore. C’est la nouvelle proposition de la House of Digital Art, qui se présente cette fois-ci avec une citation du poète mauricien Édouard Maunick : « Toutes les îles sont des arbres ». Ouverte au grand public depuis le jeudi 4 avril 2024, l’exposition s’impose avec la participation d’artistes de diverses nationalités et des créations inédites. Nous vous dévoilons l’essentiel de ce rendez-vous artistique qui se tiendra jusqu’au mois de juillet de cette année, avec d’innombrables surprises en chemin.

« Toutes les îles sont des arbres » est une idée qui pique sans doute la curiosité, qui s’imprime, au fur et à mesure des réflexions, dans l’esprit, suggérant de nouvelles manières de voir les choses et d’appréhender notre existence. Cette effervescence émane également des différentes œuvres qui s’harmonisent et se bousculent entre les murs de la Galerie du Génie à Edith (Port-Louis), où l’exposition se déroule actuellement. Les installations, à la fois numériques et artistiques, se présentent au public dans une pléthore de médiums, permettant d’accéder à tous les sens, aux goûts de chacun tout en effleurant les possibilités infinies de l’art.

Editor
65 articles

Derrière ces ingénieuses créations, nous retrouvons les noms d’une dizaine d’artistes talentueux, dont ceux de Max Anish Gowriah, Kim Yip Tong et Guillaume Clarisse de Maurice, Boris Lallemand et Amandine Boyer de La Réunion, Budhaditya Chattopadhyay de l’Inde, Aa Noun de la Tanzanie, ainsi que Béatrice Lartigue, Minh Boutin, Tom Lellouche et Gabriel Lester du continent européen. Poésies sonores, vibrations de clochettes, écosystèmes flottants, visuels immersifs poignants, réalité augmentée : des œuvres travaillées et retravaillées afin de dévoiler une multiplicité de dimensions artistiques.

Pour Astrid Dalais, cofondatrice de la House of Digital Art, ce nouveau chapitre est une invitation à considérer notre place au cœur de ce monde et à saisir cette occasion pour nous questionner sur notre interdépendance, nos racines, la mémoire, les cycles de vie, nos liens générationnels et notre rôle dans ce monde. « Cette saison s’est tissée autour d’une ligne curatoriale fine, évocatrice et liminale, à la frontière d’œuvres palpitantes, d’outils, d’histoires, rejoignant des artistes locaux, régionaux et internationaux, nous offrant de nouvelles perspectives », explique-t-elle.

« Les arbres – comme l’ensemble du monde végétal – sont les piliers du monde. Ils semblent nous porter à bout de bras, à bout de branche. Ils se parlent, s’entraident, s’adaptent et font depuis quelques années l’objet de découvertes scientifiques qui nous permettent de porter un regard nouveau sur ces êtres vivants qui traversent le temps. Vivant en symbiose avec d’autres espèces et exerçant une influence climatique, culturelle et sociale, les arbres pourraient être la réponse à de nombreux défis d’aujourd’hui (économiques, sociaux, politiques et environnementaux). En résonance avec ces découvertes, l’exposition fusionne les idées d’artistes, de chercheurs, de mathématiciens, de développeurs, prolongeant ainsi l’exploration des enjeux écologiques et la question du rapport de l’homme à l’écosystème et aux territoires, thème qui a été introduit lors de la saison inaugurale ».

 

En parallèle de l’exposition, la House of Digital House, désormais bien enracinée dans la sphère artistique de la région, proposera des rencontres régulières autour des résidences artistiques, de performances, d’ateliers et des appels à création en tous genres. Nous vous donnons rendez-vous dans la prochaine édition de notre magazine imprimé pour plonger plus en profondeur dans l’esprit et la vision des artistes qui ont fait de ce projet une réalité.

 

Retrouvez toutes les informations de la saison 2 sur le site de houseofdigitalart.io Obtenez des infos et mise à jour sur les plateformes houseofdigitalart.io https://www.facebook.com/houseofdigitalart.io https://www.instagram.com/houseofdigitalart.io

https://www.tiktok.com/@houseofdigitalart.io

House of Digital Art: a second chapter questioning our place in the world

A new season of interconnectivity, creation and discovery is upon us, offering an exploration of identity, the issues of insularity and much more. This is the new proposal from the House of Digital Art, this time with a quote from the Mauritian poet Édouard Maunick: « All islands are trees ». Open to the general public since Thursday 4 April 2024, the exhibition features the participation of artists of various nationalities and new creations. Here’s the lowdown on this artistic event, which will run until July this year, with plenty of surprises along the way.

« All islands are trees » is an idea that undoubtedly piques our curiosity and one that becomes imprinted on our minds as we reflect on it, suggesting new ways of seeing things and understanding our existence. This effervescence also emanates from the different works that harmonise and jostle within the walls of the Galerie du Génie à Edith (Port-Louis), where the exhibition is currently taking place. The installations, both digital and artistic, are presented to the public in a plethora of mediums, allowing access to all the senses, and to everyone’s tastes while touching on the infinite possibilities of art.

For Astrid Dalais, co-founder of the House of Digital Art, this new chapter is an invitation to consider our place at the heart of this world and to seize this opportunity to question our interdependence, roots, memory, life cycles, generational links and our role in this world. « This season has been woven around a fine curatorial line, evocative and liminal, at the frontier of thrilling works, tools, stories, joining local, regional and international artists, offering us new perspectives, » she explains.

« Trees – like the plant world as a whole – are the pillars of the world. They seem to carry us at arm’s length, at the end of their branches. They talk to each other, help each other, adapt, and in recent years scientific discoveries have enabled us to take a fresh look at these living beings that have survived the test of time. Living in symbiosis with other species and exerting a climatic, cultural and social influence, trees could be the answer to many of today’s challenges (economic, social, political and environmental). In line with these discoveries, the exhibition brings together the ideas of artists, researchers, mathematicians and developers, extending the exploration of ecological issues and the question of man’s relationship with the ecosystem and the land, a theme introduced during the inaugural season.

Alongside the exhibition, the House of Digital House, now firmly rooted in the region’s artistic sphere, will be offering regular meetings based around artistic residencies, performances, workshops and calls for creativity of all kinds. We look forward to seeing you in the next issue of our print magazine, where we’ll be taking a deeper look into the minds and visions of the artists who have made this project a reality.

 

Find out all about season 2 on the houseofdigitalart.io website Get news and updates on the houseofdigitalart.io platforms https://www.facebook.com/houseofdigitalart.io https://www.instagram.com/houseofdigitalart.io

https://www.tiktok.com/@houseofdigitalart.io

 

Culture
News

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 20