fbpx Skip to content

Destinations

Mahébourg : voyage au cœur de l’île Maurice

August 17, 3:30 pm

Depuis plus de trois semaines, Mahébourg est au cœur de l’actualité pour de tristes raisons. Les Mauriciens de toutes les régions de l’île sont venus apporter leur soutien pour sauver le lagon pollué par l’huile lourde s’échappant du vraquier japonais échoué sur les récifs de Pointe D’Esny. Au-delà des préoccupations environnementales, cet élan de solidarité témoigne aussi de l’attachement de tous pour cet endroit à nul autre pareil. Nous vous invitons à quitter le front de mer, pour aller à la rencontre de Mahébourg et de ses habitants.

À cheval entre le passé et un avenir toujours incertain, Mahébourg est sans doute la localité la plus représentative de l’île Maurice. Ni ville ni village, ce lieu a un parfum unique à Maurice tant par ses habitants à l’ethnicité plurielle qu’à une proximité qui se perd ailleurs. Riche par son histoire et son patrimoine, Mahébourg se visite comme une promenade dans le temps et l’espace.

Génie de l’urbanisme

Si l’on part de l’église Notre-Dame des Anges, tout est à 10 minutes de marche : le marché, le musée, le lavoir, le front de mer ou le pont Cavendish. Génie de l’urbanisme des Français qui ont construit cette ville qui fut un temps chef-lieu du pays au début de leur colonisation. Les rues tirées au cordeau témoignent encore de la belle organisation spatiale et le musée de la dernière victoire des Français avant qu’ils ne cèdent l’île aux Anglais.

Editor
48 articles

Follow Ajai

Mahébourg

Jean Garett

Photographer

Ancienne demeure de la famille Gheude, qui a accueilli les capitaines français Duperré et anglais Willoughby, blessés lors de la fameuse bataille de 1810, le musée recèle aussi des trésors s’agissant de la vie au temps de la colonisation française et de l’esclavage. Derrière coule la rivière La Chaux, d’où l’on peut naviguer sur une pirogue jusqu’à la baie de Grand Port, théâtre de la seule victoire navale française à l’époque napoléonienne, d’ailleurs inscrite sur l’Arc de Triomphe à Paris.

En traversant la route principale devant l’entrée du musée, on entre dans Allée Gheude, qui nous mène vers Rémy Ollier, ou s’élève un magnifique bateau de pierre qui semble veiller sur ses congénères de bois qui dansent dans la baie. On suit l’ancienne voie ferrée qui mène à la Pointe des Régates, lieu mythique pour la tenue de ces courses de bateaux, mais aussi où débarquaient les esclaves. Un peu avant à gauche, on trouve un ancien abreuvoir de chevaux et ensuite la gare routière et le marché, ou le bazar comme l’appelle ici.

C’est un haut lieu de rencontres des habitants de Mahébourg mais aussi des villages avoisinants. Très coloré, c’est ici que l’on trouve en tout temps les dalpuri, chanapuri et toute la cuisine populaire mauricienne. Un peu plus loin, on trouvera le fameux biryani de Pyramide et encore plus loin, dans la rue Maurice, le mine mangoak de François. Dans les rues parallèles ou perpendiculaires, et notamment autour de la magistrature, on retrouve encore les anciennes maisons créoles aux toits de bardeaux ou de tôles et aux devantures vitrées qui luttent contre l’usure du temps.

Si l’on va vers Ville Noire, juste avant le magnifique pont Cavendish, à gauche, il ne faut pas rater le lavoir aujourd’hui tué par les lave-linge mais où résonnent encore les conversations des lavandières. Car à Mahébourg, la voix, la musique, le son est partout :

des gosses qui jouent dans les rues, des mères qui s’égosillent, des femmes qui palabrent de leurs fenêtres ou sur le pas-de-porte, des joueurs de cartes à l’ombre des badamiers, où sur les pirogues qui glissent sur le bleu du lagon. Visiter Mahébourg, c’est voyager dans l’île Maurice dans un seul lieu, dans un seul temps…

Destinations

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 3