fbpx Skip to content

Culture

Les Robinsons de Tromelin: une étonnante histoire de résilience

February 3, 10:34 am

Cette année les célébrations du 186e anniversaire de l’Abolition de l’esclavage étaient placées sous le signe de la résilience, une qualité qui a aidé nos ancêtres à survivre dans les conditions inhumaines auxquelles ils étaient soumis. À l’instar des naufragés de l’île Tromelin qui y échouèrent le 13 juillet 1761. Les survivants, des esclaves comme Tsimiavo, y demeurèrent quinze ans avant d’être secourus. « Les Robinsons de Tromelin » raconte l’histoire de cette jeune fille qui se retrouvera finalement à Maurice et libre.

Editor
86 articles

Follow Ajai

« Le 13 juillet 1761, Tsimiavo est à bord de l’Utile. Elle a été embarquée clandestinement dans les cales de ce navire de commerce avec 159 autres esclaves malgaches à destination de l’ancienne Île de France. Au cœur de la nuit, leur destin bascule : l’Utile heurte un récif de corail et fait naufrage. Les rescapés échouent sur un îlot de sable blanc et de cailloux, perdu au milieu de l’océan Indien.

Quand l’équipage blanc prend le large sur une embarcation de fortune, Tsimiavo et les siens se retrouvent seuls, oubliés de tous. Seuls pendant des années sur l’île de Tromelin, ces rescapés vont redoubler de courage et d’ingéniosité pour survivre, ils feront preuve de patience et de résilience jusqu’à l’arrivée du prochain bateau qui les emmènera vers l’île Maurice ».

Le livre publié par l’Atelier des Nomades de Corinne Fleury ne pouvait mieux tomber. Cette histoire aussi vraie qu’incroyable montre comment les hommes peuvent survivre dans des conditions extrêmes en s’entraidant ou en privilégiant leurs propres intérêts. Elle questionne aussi le commerce des esclaves illégal et le drame ignoré qu’il a engendré.

L’auteure Alexandrine Civard-Racinais s’est appuyée sur les travaux de Max Guérout qui a réalisé un travail de Titan pour mettre au jour l’histoire des naufragés de Tromelin. Il lui aura fallu plus de sept ans et quatre campagnes de fouilles pour reconstituer cet événement tragique. Ce roman magnifiquement illustré par Aline Bruneau est destiné aux jeunes lecteurs à partir de 9 ans est complété par un documentaire sur les missions archéologiques menées par Max Guérout sur Tromelin.

Le travail des auteurs a déjà été largement plébiscité par la critique ayant déjà remporté cinq prix et pas des moindres : Prix Unicef 2017 de littérature jeunesse, Prix Philéas Fogg 2017, Prix du roman historique jeunesse 2018, Prix Philosophia Jeunesse 2019 et Prix Ravinala du livre voyageur 2019.

Culture

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 2