fbpx Skip to content

Culture

Axel Ruhomaully : la réhabilitation de l’art du portrait photographique

September 6, 12:30 pm

Vous rappelez-vous du temps de la photo de famille dans un studio ? Au temps du smartphone, cela pourrait être désuet et pourtant rien ne pourra remplacer le charme de ce moment. Si vous souhaitez revivre ce temps révolu ou le faire connaître aux jeunes générations mais avec une expérience encore plus prenante, alors vous devez absolument vous rendre au studio Axel R Bespoke Photography de l’artiste-photographe, Axel Ruhomaully à Beau Plan. Le temps de faire la pose sera aussi une occasion de faire une pause dans votre quotidien chargé.

Editor
162 articles

Follow Ajai

L’idée de ce studio de photo à l’ancienne a pris neuf mois pour se matérialiser, comme un enfant pour venir au monde, nous explique Axel. L’artiste qui est désormais reconnu sur le plan international grâce à son travail sur le patrimoine industriel explique qu’il a dû se réinventer en raison de la pandémie. Privé de voyage alors qu’il expose actuellement au musée du Bourget en France, il souhaite mettre son art au service des Mauriciens et résidents et un particulier sa technique de pochoirs qui sculpte l’objet ou la personne avec la lumière.

« Le portrait est dans le domaine familial. Autrefois le portrait de famille trônait dans le salon. Quand on allait faire la photo en studio, c’était comme pour aller à un mariage : on se mettait sur son 31, on se maquillait, on cirait ses chaussures, on allait chez le coiffeur… toute une cérémonie. On prenait des airs solennels, on était dans l’instant mais pour la postérité, c’était quelque chose qui allait être transmis aux générations futures ».

Pour recréer cela, il fallait un lieu unique, qui devait âtre agréable pour prendre le temps pour poser mais aussi se poser, nous explique -t-il sous le majestueux intendant qu’il a appelé affectueusement Séraphin. Devant nous, une vue splendide sur la chaîne de montagnes de Moka ajoute un charme reposant au lieu où trône une ancienne maison coloniale dans laquelle s’est installé l’artiste-photographe. « Je suis tombé sous le charme de la magie de cet endroit », avoue-t-il. On le serait à moins.

« J’ai envie de faire une photo pour sublimer la personne, pour la sculpter dans toute sa splendeur. Il y a un besoin pour cela de mise en scène, de préparer la personne, sa peau, de la maquiller. Au Bespoke Photography Studio, on s’occupe de la personne, on va la chouchouter. Il y a du café, du jus d’orange, de la musique d’ambiance. On enlève ses chaussures, on se met en pantoufles (qu’on ramènera chez soi), on est à la maison… »

 

Né à Bruxelles, en Belgique, d’une mère belge et d’un père mauricien, Axel Ruhomaully y a vécu jusqu’à il y a vingtaine d’années avant de s’établir à Maurice d’abord pour des raisons professionnelles et puis pour l’amour du pays. Après avoir travaillé comme steward pendant trois ans pour Air Mauritius, il va se lancer dans sa passion de toujours la photographie. Il participe au projet Le Temps d’un Siècle, une encyclopédie de l’histoire de Maurice, de Malenn Oodiah puis après une formation à Paris, il travaillera pour la télévision française avant de revenir au pays où il s’engage avec Christian Bossu-Picat et travaillera avec un grand groupe hôtelier.

Après 2014, il revient en Belgique et se lance dans un travail de « préservation de la mémoire des lieux » dans la mine désaffectée charbonnage de Hasard ». Il commence alors à approfondir sa technique de photographie à l’aide de pochoirs. Le travail a rencontré un vif intérêt non seulement en Belgique mais aussi de Google Arts and Culture qui le montre sur son site. Axel et Franck sont aussi reconnus par l’Unesco qui sollicite leur contribution.

Axel revient ensuite à Maurice et lance le projet Moris Dime en 2016 pour « les 25 ans de la République de Maurice en 2017 et les 50 ans de l’accession à l’indépendance l’année suivante ».

Il sera ensuite exposé au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget (France), au Musée Leonardo Da Vinci (Italie) et au Musée Cosmos Tsiolkovsky (Russie). Les critiques ne tarissent pas d’éloges sur son talent. « Par son regard, il révèle les multiples trésors que renferme le musée de l’Air et de l’Espace : de l’avion de collection au mécanisme d’horlogerie, en passant par les bijoux et les avions-jouets. Une véritable envolée poétique vers les collections permanentes du musée », peut-on lire sur le site du musée français.

 

Car la séance pourra durer deux heures voire une demi-journée et si après vous êtes un peu fatigué, le spa juste à côté vous propose un soin signature Bespoke Photography. Axel a poussé son obsession perfectionniste jusqu’à faire un tirage sur du papier Canson® Infinity, dont il est d’ailleurs ambassadeur, qui dure 100 ans et est garanti par le fabricant. Cerise sur le gâteau, l’œuvre, signé, est remise dans un coffret, comme un bijou…

Le studio ne sera pas que pour les couples ou la famille mais aménage aussi des créneaux pour les cadres d’entreprises aux agendas chargés. « L’image du CEO est l’image de la compagnie, d’où l’importance de prendre le temps. C’est pour cela que nous proposons des horaires aménagés, soit tôt le matin, ou en fin d’après-midi ». Si vous voulez vraiment une photo exceptionnelle qui reflète le meilleur de votre personnalité, vous connaissez désormais l’adresse.

Les Beauhinias, Grande Cour, 21001 Beau Plan, Pamplemousses

Tel : 5 254 5411 Mail : axelruhomaullyphoto@gmail.com

Culture

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it