fbpx Skip to content

Destinations

Antoinette : premier domaine sucrier à accueillir les « engagés »

November 2, 10:35 am

En ce 2 novembre, Maurice célèbre le 187e anniversaire de l’arrivée des immigrants indiens sous le système de « l’engagisme ». Alors que l’attention est braquée sur Aapravasi Ghat où ils débarquèrent, intéressons-nous à Antoinette « Phooliyar », le camp sucrier où ces premiers immigrants sont allés travailler après leur arrivée de l’Inde sur l’Atlas le 2 novembre 1834.

Un monument, œuvre de l’artiste Mala Chummun, a été érigé à Antoinette en 1984 et inauguré par le Premier ministre d’alors, Aneerood Jugnauth, lors du 150e anniversaire de cette expérience menée à Maurice qui a conduit à l’adoption du système de « l’indenture » par les puissances coloniales et a finalement entraîné la migration de 2,2 millions de travailleurs sous contrat à travers le monde entre les années 1820 et 1920.

Author
332 articles

Follow Ajai

« Belle Alliance »

L’histoire de la Sucrerie d’Antoinette a commencé lorsque le Chevalier de Chermont, un officier militaire français, a reçu les terres en concession en 1770. La terre n’a pas été développée jusqu’en 1783 lorsque Louis Naud a établi un petit domaine comprenant du bétail et la culture de cannes à sucre, d’épices et de légumes. Dans les années 1830, George Charles Arbuthnot a acheté « Belle Alliance » et l’a transformé en un important domaine à Rivière du Rempart comprenant l’une des plus importantes distilleries de la région.

En 1863, le domaine sucrier s'est largement développé et appartient à Raoul de Maroussem et ses associés, qui le rebaptisent Antoinette, du nom de sa femme décédée lors des épidémies de malaria. Au total, plus de 400 esclaves et plus de 4 000 travailleurs sous contrat ont travaillé et vécu à la propriété sucrière d'Antoinette, où ils ont contribué à la transformation de l'île Maurice en un jardin de sucre.

Quelques ruines dont une très belle cheminée témoignent encore aujourd’hui du passé du lieu. La propriété appartient désormais au groupe Terra. Pour rappel, Antoinette se situe non loin du village de Barlow sur la route B21.

Antoinette: first sugar estate to welcome Indian immigrants from the "indenture" experience

On this 2nd of November, Mauritius celebrates the 187th anniversary of the arrival of Indian immigrants under the ‘engagement’ system. While the focus is on Aapravasi Ghat where they landed, let us turn our attention to Antoinette « Phooliyar », the sugar camp where these first immigrants went to work after their arrival from India on the Atlas on 2 November 1834.

A monument, the work of artist Mala Chummun, was erected in Antoinette and inaugurated in 1984 by then Prime Minister Aneerood Jugnauth on the 150th anniversary of this experiment in Mauritius which led to the adoption of the « indenture » system by the colonial powers and eventually resulted in the migration of 2.2 million indentured labourers around the world between the 1820s and 1920.

The history of Antoinette Sugar Estate started when Chevalier de Chermont, a French military officer received the land under concession in 1770. The land was not developed until 1783 when Louis Naud established a small estate including livestock and the cultivation of sugar canes, spices and vegetables. In the 1830s, George Charles Arbuthnot bought « Belle Alliance » and transformed it into an important estate in Rivière du Rempart comprising one of the most important distilleries in the region.

By 1863, the sugar estate had largely developed and belonged to Raoul de Maroussem and his associates, who renamed it Antoinette after his wife who had died in the malaria epidemics. In total, more than 400 slaves and more than 4,000 indentured labourers worked and lived at Antoinette Sugar Estate where they contributed to the transformation of Mauritius into a garden of sugar.

The property now belongs to the Terra Group. As a reminder, Antoinette is located not far from the village of Barlow on the B21 road. A few ruins, including a very beautiful chimney, still bear witness to the past of the place.

Culture
Destinations

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 1