fbpx Skip to content

Destinations

Divali : un moment de rencontre et de partage

November 3, 3:46 pm

Cette fin d’année est placée sous le signe de la fête. Le Divali également appelée Diwali ou le Deepavali est l’une des plus grandes fêtes célébrées par la communauté hindoue. Célébrée a chaque nouvelle lune du mois de Kartik, ce festival commémore la victoire du bien sur le mal et de la connaissance sur l’ignorance. Au fil des ans, la fête a pris une dimension nationale et a été appropriée par tous les Mauriciens indistinctement.

Avant les festivités, il est de tradition de nettoyer tous les coins et recoins de sa maison. A l’occasion de cette fête très attendue comme chaque année par les Mauriciens, Maurice sera marquée par l’illumination des habitations et le partage de petites douceurs traditionnelles.

Traditionnellement, Divali est largement associé à Lakshmi, déesse de la prospérité mais aussi à de nombreuses autres traditions régionales relient la fête à des d’autres divinités du panthéon hindou, dont Sita et Rama ou Krishna. Les historiens postulent que cette célébration est probablement une fusion des fêtes des moissons dans l’Inde ancienne. Elle est mentionnée dans des textes sanskrits tels que le Padma Purana et le Skanda Purana, tous deux achevés dans la seconde moitié du Ier millénaire de notre ère. Les diyas (lampes) sont mentionnées dans le Skanda Kishore Purana comme symbolisant des parties du soleil, le décrivant comme le donneur cosmique de lumière et d’énergie à toute vie et dont les transitions saisonnières ont lieu dans le mois de Kartik du calendrier hindou.

Author
52 articles

Follow Melisa

Rues animées

Cette tradition ancestrale s’accompagne de cérémonies religieuses, de partage des gâteaux et autres sucreries. Lors de cette soirée extrêmement populaire, les rues deviennent très animées et résonnent au bruit des pétards et feux d’artifice, de rires et d’exclamation devant les maisons illuminées.

Les célébrants se parent de leurs plus beaux habits, parfois neufs, et accueillent voisins et amis pour un beau moment de partage. La multiculturalité de Maurice a fait que ce partage s’est étendu hors de la communauté hindoue et aujourd’hui, les lumières parent les maisons indistinctement comme en témoigne Danilo Sanassee, un habitant d’Albion dans l’ouest de l’île.

« Ma famille est moi-même sommes catholiques et à l’époque, nous habitions la Rue Dr Reid à Beau Bassin. La plupart de nos voisins étaient de foi hindoue. Avec mes deux sœurs, nous avons grandi au milieu des traditions hindoues. Divali est l’une des fêtes que nous fêtions en famille. Le son des feux d’artifice et des pétards cerf annonçait le début des grandes vacances scolaires et la fête de divali. Avec mes sœurs et ma maman on décorait notre maison. Et comme le veut la tradition, nous faisions des gâteaux comme le fameux gâteau patate. Nos voisins faisaient souvent le grand nettoyage et décoraient leurs maisons de petites lumières. Il régnait un sentiment de solidarité et de partage. Les maisons ornées de guirlandes lumineuses et colorées ou petit lampes traditionnelles en terre cuite étaient spectaculaires. Nous étions émerveillés de voir ce beau spectacle. D’ailleurs, nous avons perpétué cette tradition, comme chaque année nous célébrons divali en famille », raconte-t-il.

Comme Danilo, d’autres Mauriciens allumeront les diyas et participeront à cet hymne à la joie et à la prospérité. Que la lumière de Divali illumine le cœur de tous les Mauriciens.

Divali: a time for meeting and sharing

The end of the year is a time for celebration. Divali, also known as Diwali or Deepavali, is one of the biggest festivals celebrated by the Hindu community. Celebrated every new moon in the month of Kartik, this festival commemorates the victory of good over evil and knowledge over ignorance. Over the years, the festival has taken on a national dimension and has been appropriated by all Mauritians without distinction.

Before the festivities, it is traditional to clean all the nooks and crannies of one’s house. On the occasion of this highly anticipated festival, Mauritius will be marked by the illumination of houses and the sharing of traditional sweets.

Traditionally, Divali is largely associated with Lakshmi, the goddess of prosperity, but many other regional traditions link the festival to other deities of the Hindu pantheon, including Sita and Rama or Krishna. Historians postulate that this celebration is probably an amalgamation of harvest festivals in ancient India. It is mentioned in Sanskrit texts such as the Padma Purana and the Skanda Purana, both completed in the second half of the first millennium AD. The diyas (lamps) are mentioned in the Skanda Kishore Purana as symbolising parts of the sun, describing it as the cosmic giver of light and energy to all life and whose seasonal transitions take place in the month of Kartik in the Hindu calendar.

 

This ancient tradition is accompanied by religious ceremonies, sharing of cakes and other sweets. On this extremely popular evening, the streets become very lively with the sound of firecrackers and fireworks, laughter and exclamation in front of the illuminated houses.

The celebrants dress up in their best clothes, sometimes new, and welcome neighbours and friends for a beautiful moment of sharing. The multicultural nature of Mauritius has meant that this sharing has spread beyond the Hindu community and today the lights adorn homes indiscriminately, as Danilo Sanassee, a resident of Albion in the west of the island, testifies.

« My family and I are Catholic and at the time we lived on Dr Reid Street in Beau Bassin. Most of our neighbours were of the Hindu faith. My two sisters and I grew up with Hindu traditions. Divali was one of the holidays we celebrated as a family. The sound of fireworks and firecrackers heralded the start of the school holidays and the festival of Divali. With my sisters and my mother, we decorated our house. And as tradition dictates, we made cakes like the famous potato cake. Our neighbours often cleaned up and decorated their houses with lights. There was a feeling of solidarity and sharing. The houses decorated with colourful garlands of lights or small traditional clay lamps were spectacular. We were amazed to see this beautiful spectacle. And we have continued this tradition, as every year we celebrate Divali with our families, » he says.

Like Danilo, other Mauritians will light the diyas and participate in this hymn to joy and prosperity. May the light of Divali illuminate the hearts of all Mauritians.

 

 

 

 

 

 

Culture
News
Saveurs

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it