fbpx Skip to content

Our people

Christopher Collin: un sportif à la fibre artistique

November 15, 2:22 pm

Le sport et l’art sont-ils compatibles ? Alors que le premier évoque la force et la puissance, le second fait plutôt appel à la finesse et la rêverie créatrice. Deux univers qu’un homme a pourtant su concilier. Ancien sportif de haut niveau, Collin Christopher fait aujourd’hui parler de lui pour œuvres artistiques.

Passionné de sprint, Christopher Collin s’essaye aux 100 m, 200 m avant d’opter pour les 800 m. Il sera vice-champion de Maurice et aussi médaillé d’argent aux Jeux des Îles aux Seychelles, en 2011. Alors qu’il se prépare pour les prochains Jeux devant se tenir à La Réunion, il est victime d’un accident de moto en 2013. L’homme passionné et persévérant qu’il est se remet peu après à l’entraînement mais sa forme physique n’est y est plus et il met de côté son dossard et ses collants.

Author
51 articles

Peu de temps après, pour l’amour de sa compagne, il se découvre une autre passion, l’art. « Avec ma dulcinée, nous allions fêter nos sept ans de vie commune. Pour marquer le coup, j’ai eu l’idée de lui faire une sculpture en métal à l’aide de chaînes de motocyclette. Après quelques heures de travail, j’ai sorti une création en forme de 7 accompagnée d’un cœur et d’une rose. Ébloui par le résultat, c’est à partir de là que j’ai été inspiré pour créer de nouvelles œuvres. Par la suite, j’ai eu le soutien de plusieurs artistes et j’ai été amené à participer à des expositions collectives », nous raconte-t-il.

Sculpteur autodidacte

Collin est aujourd’hui très sollicité pour ses créations originales et uniques et c’est à son domicile à Bambous que l’artiste s’adonne à sa passion pendant son temps libre. Coup de marteau par-ci, coup de soudure par-là, c’est ainsi que Christopher est parvenu à peaufiner ses techniques et trouver sa marque de fabrique. Le sculpteur autodidacte avoue se laisser guider par son imagination lors de la réalisation. Quant aux matériaux utilisés, on peut y retrouver des chaînes de motocyclette, des objets de récupération, des morceaux de tôle et tout ce qui touche au métal.

La sculpture est en lui. Il ne compte pas ses heures pour exprimer sa passion et donner naissance à de jolies créations. Tout ce qui lui tombe sous la main devient une œuvre artistique par la suite. Parfois, une idée l’amène à réaliser des objets insolites. « Je suis tombé sur une machine à laver en mauvais état, après l’avoir inspecté, je l’ai transformé en barbecue, que j’ai baptisé le jour de mon anniversaire », déclare Christopher. Parmi ses nombreuses représentations, on y trouve des créations inspirées du paysage mauricien tel que l’emblématique savate Dodo, des poissons, des bateaux ou encore la carte de l’île.

Ayant plus d’une corde à son arc, Christopher Collin est aussi photographe amateur et est engagé dans la promotion d’autres artistes et organise depuis peu des événements pour des artistes encore méconnues du public mauricien. « Étant moi-même artiste, je veux encourager d’autres artistes à montrer leur talent et à faire connaître leur travail aux yeux du monde. À travers ces événements, j’ai eu la chance de rencontrer des gens formidables. Et je comprends qu’à Maurice, nous avons beaucoup de talents », souligne l’ancien athlète.

Et son gagne-pain dans tout ça ? Eh bien, Christopher est resté connecté à sa première passion et exerce le métier masseur depuis douze ans. Il pratique des massages pour les douleurs liées aux sciatiques, relaxantes, thérapeutiques et musculaires. Certifié par la MQA, il pratique uniquement dans le giron sportif. Si vous souhaitez le rencontrer, c’est donc sur le terrain artistique que vous pourrez le faire. Vous pouvez voir ses œuvres sur sa page Facebook, : < https://www.facebook.com/collin.chris.maurice>

Christopher Collin, a sportsman with an artistic streak

Are sport and art compatible? While the former evokes strength and power, the latter calls for finesse and creative dreaming. Yet one man has managed to reconcile these two worlds. A former top-level sportsman, Collin Christopher is now known for his artistic works.

Passionate about sprinting, Christopher Collin tried his hand at the 100 m and 200 m before opting for the 800 m. He was runner-up in Mauritius championship and also won a silver medal at the Islands Games in Seychelles in 2011. While preparing for the next Games to be held in Reunion, he was involved in a motorbike accident in 2013. The passionate and persevering man that he is, he started training again shortly afterwards, but his physical form was no longer there and he put aside his bib and tights.

 

Shortly afterwards, for the love of his partner, he discovered another passion: art. « My girlfriend and I were about to celebrate seven years together. To mark the occasion, I had the idea of making a metal sculpture for her out of motorbike chains. After a few hours of work, I came up with a 7-shaped creation accompanied by a heart and a rose. Dazzled by the result, I was inspired to create new works. Afterwards, I had the support of several artists and was invited to participate in group exhibitions, » he says.

Self-taught sculptor

Collin is now in great demand for his original and unique creations and it is at his home in Bambous that the artist devotes his free time to his passion. Hammering here, soldering there, this is how Christopher has managed to perfect his techniques and find his trademark. The self-taught sculptor admits to letting his imagination guide him in his work. As for the materials used, one can find motorbike chains, salvaged objects, pieces of sheet metal and everything related to metal.

The art of sculpture is in him. He doesn’t count the hours he spends expressing his passion and giving birth to beautiful creations. Everything he can get his hands on becomes an artistic work. Sometimes an idea leads him to create unusual objects. « I came across a broken washing machine and after inspecting it, I turned it into a barbecue, which I named on my birthday, » says Christopher. Among his many representations are creations inspired by the Mauritian landscape, such as the iconic Dodo soap, fish, boats and the island’s map.

Having more than one string to his bow, Christopher Collin is also an amateur photographer and is involved in the promotion of other artists and has recently been organising events for artists still unknown to the Mauritian public. "As an artist myself, I want to encourage other artists to show their talent and make their work known to the world. Through these events, I have had the chance to meet great people. And I understand that in Mauritius we have a lot of talent," says the former athlete.

And what about his livelihood? Well, Christopher has stayed connected to his first passion and has been a masseur for the past twelve years. He performs massages for sciatica, relaxation, therapy and muscle pain. Certified by the MQA, he only practices in the sports arena. If you want to meet him, you can do it in the artistic field. You can see his work on his Facebook page: < https://www.facebook.com/collin.chris.maurice>

Culture
Our people

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 13