fbpx Skip to content

News

Maurice reste ouverte et appelle la France à revoir sa décision

Les présidents de la MTPA et de l’Ahrim ont rencontré vendredi l’ambassadrice de France à Maurice pour évoquer les répercussions de la décision et appeler à sa révision.

Maurice reste une destination ouverte malgré l’annonce du gouvernement français de mettre la destination sur la liste « rouge écarlate » et continuera à accueillir les visiteurs qui souhaitent découvrir ou redécouvrir l’île, dans le respect des règles sanitaires en vigueur, annonce l’Office du Tourisme et l’Ahrim dans un communiqué conjoint après une rencontre jeudi. Les exploitants d’entreprises touristiques continueront à déployer tous leurs efforts pour assurer la sécurité sanitaire à la fois des employés et des visiteurs, affirme les deux entités dont les deux présidents ont rencontré vendredi l’ambassadrice de France à Maurice pour évoquer les répercussions de la décision et appeler à sa révision.

La décision du gouvernement français tombe à un très mauvais moment pour le secteur du tourisme mauricien, deux mois après l’ouverture des frontières aux visiteurs étrangers vaccinés. La France étant l’un des principaux marchés de l’île, cette mesure risque d’avoir un impact important alors que Maurice se trouve à un moment où les réservations pour la fin de l’année s’annonçaient prometteuses. « La famille mauricienne du tourisme reste unie face à ce nouveau défi. Nous appelons le gouvernement français à revoir sa décision dans les meilleurs délais afin de minimiser l’impact sur une industrie dont plus de 150 000 personnes dépendent, et qui commençait tout juste à se remettre sur pied », déclarent Nilen Vencadasmy, président de la MTPA et Jean-Michel Pitot, président de l’Ahrim.

Ambassadrice attentive

 

Le communiqué ajoute que les autorités locales sont en contact avec leurs homologues français compétents. Ainsi des représentants du comité public/privé sur le tourisme, ont rencontré vendredi matin l’ambassadrice de France, Mme Florence Caussé-Tissier pour évoquer les graves répercussions sur le tourisme mauricien de la décision du gouvernement français, ainsi que la situation intenable pour tous les opérateurs locaux si cette décision est maintenue.
Mme Florence Caussé-Tissier a été attentive aux explications fournies sur la préparation et les protocoles mis en place par la grande famille du tourisme mauricien, en coordination avec les autorités compétentes, pour la sécurité de tous les employés du secteur ainsi que pour tous les visiteurs. Elle s’est engagée à transmettre au gouvernement français la demande de l’industrie pour une révision rapide de cette décision. Des rencontres officielles avec d’autres représentants diplomatiques sont aussi prévues.

89 % de la population adulte déjà vaccinés

La MTPA et l’Ahrim rappellent que la priorité du gouvernement mauricien « a toujours été de protéger la santé des Mauriciens, des résidents et des visiteurs de l’île ». Ainsi, en réponse à la découverte du variant Omicron, Maurice a suspendu ses liaisons aériennes avec un certain nombre de pays.

« Maurice s’est construit une solide protection est très bien protégé contre l’importation de la COVID-19. Les protocoles de santé publique suivent très fidèlement les bonnes pratiques conseillées, et le pays a un taux de vaccination extrêmement élevé, avec plus de 89 % de la population adulte déjà vaccinés. Les employés du tourisme ont été priorisés pour la vaccination, ce qui signifie que les visiteurs sont accueillis et servis exclusivement par du personnel vacciné. L’industrie du tourisme continue de soutenir le programme national de vaccination, qui s’intensifie avec l’inclusion des jeunes de moins de 18 ans, ainsi que l’introduction de la troisième dose (programme booster), qui a déjà bénéficié à plus de 100 000 Mauriciens », affirment les deux entités du tourisme.

Mauritius remains open and calls on France to review its decision

Mauritius remains an open destination despite the French government’s announcement to put the destination on the « scarlet red » list and will continue to welcome visitors who wish to discover or rediscover the island, in compliance with the health rules in force, the Tourist Board and Ahrim announced in a joint statement after a meeting on Thursday. Tourism operators will continue to make every effort to ensure the health safety of both employees and visitors, says the two entities whose two presidents met on Friday with the French ambassador to Mauritius to discuss the repercussions of the decision and call for its review.

The French government’s decision comes at a very bad time for the Mauritian tourism sector, two months after the opening of the borders to vaccinated foreign visitors. As France is one of the island’s main markets, this measure is likely to have a significant impact at a time when Mauritius is in the midst of a promising year-end booking season. « The Mauritian tourism family remains united in the face of this new challenge. We call on the French government to review its decision as soon as possible to minimise the impact on an industry on which more than 150,000 people depend, and which was just starting to get back on its feet, » said Nilen Vencadasmy, President of the MTPA and Jean-Michel Pitot, President of Ahrim.

Attentive ambassador

The statement added that the local authorities are in contact with their competent French counterparts. Thus, representatives of the public/private committee on tourism met on Friday morning with the French ambassador, Mrs Florence Caussé-Tissier, to discuss the serious repercussions on Mauritian tourism of the French government’s decision, as well as the untenable situation for all local operators if this decision is maintained.

Mrs Florence Caussé-Tissier was attentive to the explanations provided on the preparation and protocols put in place by the Mauritian tourism family, in coordination with the competent authorities, for the safety of all employees in the sector as well as for all visitors. She undertook to convey the industry’s request to the French government for a rapid review of this decision. Official meetings with other diplomatic representatives are also planned.

High vaccination rate

The MTPA and Ahrim recall that the priority of the Mauritian government « has always been to protect the health of Mauritians, residents and visitors to the island ». Thus, in response to the discovery of the Omicron variant, Mauritius has suspended its air travel to some countries.

« Mauritius has built up strong protection against the importation of COVID-19. Public health protocols follow recommended good practices very closely, and the country has an extremely high vaccination rate, with over 89% of the adult population already vaccinated. Tourism employees have been prioritised for vaccination, which means that visitors are welcomed and served exclusively by vaccinated staff. The tourism industry continues to support the national vaccination programme, which is being intensified with the inclusion of young people under 18 years of age, as well as the introduction of the third dose (booster programme), which has already benefited more than 100,000 Mauritians, » say the two tourism entities.

Destinations
News

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 1