fbpx Skip to content

Saveurs

Festival Culinaire de Constance: une fin en apothéose

March 19, 8:45 am

Comme toute bonne chose a une fin, la 17e édition du festival culinaire de Constance s’est achevée le 16 mars dernier avec une cérémonie de clôture des plus festives. L’événement a servi à récompenser les gagnants des différents concours tout en revenant sur les moments forts du festival. Le rendez-vous gastronomique a été cette fois-ci marqué par la présence de Régis Marcon ainsi que diverses autres figures populaires de l’univers culinaire qui n’ont pas manqué d’exprimer leur contentement vis-à-vis du festival, lequel a su trouver sa place sur la scène gastronomique mondiale et dans le cœur de nombreux à travers les années.

Ainsi, le trophée Régis Marcon a couronné le duo Thomas Sjögren de la Suède et Niraj Bisnauthsing du Constance Prince Maurice. Pour le concours Constance Café Gourmand, c’est Carinne Bienvenue du Constance Prince Maurice qui s’est brillamment démarquée à la première place. L’œuvre d’art au chocolat du chef Lok HinYam de Hong Kong a été déclarée meilleure pièce artistique du trophée Pierre Hermé tandis que le premier prix du trophée a été remis au duo Ravindu Uluwaduge du Constance Moofushi Maldives et Marc Ducobu. Pour le trophée Jars, Art de la table, c’est le jeune Andrew Joseph du Constance Prince Maurice qui est sorti vainqueur tandis que le trophée Deutz a été décerné au chef Maurizio Oster du Zeik Restaurant d’Allemagne. Pour le prix du meilleur gâteau patate, nous découvrons le nom de Soobrattee Razia tandis que pour le meilleur gâteau piment c’est Ashna Bundhoo qui a conquis le public.

Author
58 articles

Gagner un prix dans ce milieu est rarement une affaire de soliste, en tout cas c’est ce qu’Andrew Joseph nous confirme en affirmant que pour lui ce fut un vrai travail d’équipe qui a permis sa première place au concours Jars, Art de la table. « C’est avec beaucoup d’effort et de révision que je me suis préparé pour ce moment, et je suis bien sûr content du résultat, je remercie l’équipe », rajoute-t-il. Débutant dans le milieu, comme serveur au Prince Maurice, le jeune homme affirme de plus que le festival a su renforcer sa passion et son envie constante de développer sa technique.

 

Pour le chef Lok HinYam, l’expérience du festival fut tout à fait mémorable, et il se dit content d’avoir pu explorer d’autres endroits de l’île tels que le marché de Flacq et le château de Labourdonnais. En ce qui concerne ses créations qui lui ont valu deux prix dont celui de la meilleure pièce artistique et la seconde place du trophée Pierre Hermé, il explique : « J’ai voulu donner pas mal de significations à mes œuvres, donc j’ai illustré le dodo pour faire référence à l’histoire de l’île, j’ai aussi utilisé d’autres éléments pour faire référence à la nature, la préservation et d’autres sujets qui me sont chers. » Il affirme également avoir le sentiment d’un travail accompli car il a beaucoup échangé avec son binôme Pradeev Senthil tout en découvrant d’innombrables merveilles sur l’île.

De son côté, Régis Marcon, invité de marque pour cette édition, se dit admiratif devant l’organisation du festival, et de tout ce que l’événement a pu apporter aux participants. Le chef français a également saisi l’occasion pour partager sa réjouissance devant tout le professionnalisme, la gentillesse et le partage qui ont animé l’expérience. « J’ai pu à travers le festival vivre l’île Maurice, sa diversité et toutes les communautés du paysage. J’ai un véritable coup de cœur pour cette île », achève-t-il.

Pour rappel, le festival s’est déroulé sur une semaine, accueillant des chefs venant de divers coins du globe et mettant en avant nos talents locaux. Plusieurs trophées étaient au programme, chacun attribué à un type d’expertise spécifique liée à la cuisine et au service. Des ateliers et d’autres expériences culinaires ont également été proposés, remplissant les fonctions d’apprentissage et de transmission du festival.

Constance Culinary Festival: the 17th edition ends on a high note

As all good things must come to an end, the 17th edition of the Constance Culinary Festival came to a close on 16 March with a festive closing ceremony. The event was an opportunity to reward the winners of the various competitions and look back on the highlights of the festival. This year’s gastronomic rendezvous was marked by the presence of Régis Marcon and several other popular figures from the culinary world, who expressed their satisfaction with the festival, which has found its place on the world gastronomic scene and in the hearts of many over the years.

The Régis Marcon trophy went to the duo of Thomas Sjögren from Sweden and Niraj Bisnauthsing from Constance Prince Maurice. In the Constance Café Gourmand competition, it was Carinne Bienvenue from Constance Prince Maurice who brilliantly came out on top. The chocolate work of art by chef Lok HinYam from Hong Kong was declared the best artistic piece in the Pierre Hermé trophy, while first prize in the trophy went to the duo Ravindu Uluwaduge from the Constance Moofushi Maldives and Marc Ducobu. For the Jars, Art de la table trophy, it was the young Andrew Joseph from the Constance Prince Maurice who came out on top, while the Deutz trophy went to the chef Maurizio Oster from Germany’s Zeik Restaurant. Soobrattee Razia won the prize for best potato cake, while Ashna Bundhoo won the prize for best chilli cake.

Winning an award in this field is rarely a solo affair, at least that’s what Andrew Joseph confirms when he says that for him it was a real team effort that enabled him to come first in the Jars, Art de la table competition. « It took a lot of effort and revision for me to prepare for this moment, and of course, I’m happy with the result, I’d like to thank the team », he adds. A newcomer to the industry, as a waiter in Prince Maurice, the young man also says that the festival reinforced his passion and his constant desire to develop his technique.

For Chef Lok HinYam, the festival was a truly memorable experience, and he says he was pleased to be able to explore other parts of the island, such as the Flacq market and the Château de Labourdonnais. As for his creations, which won him two awards including best artistic piece and second place in the Pierre Hermé trophy, he explains: « I wanted to give my work a lot of meaning, so I illustrated the dodo to refer to the history of the island, I also used other elements to refer to nature, preservation and other subjects that are dear to me. » He also claims to have a sense of achievement, having exchanged a great deal with his partner Pradeev Senthil while discovering countless wonders on the island.

Régis Marcon, the guest of honour at this year’s festival, admires the way the festival has been organised, and all that it has brought to the participants. The French chef also took the opportunity to share his delight at all the professionalism, kindness and sharing that had gone into the experience. « Through the festival, I was able to experience Mauritius, its diversity and all the communities in the landscape. I’ve fallen in love with the island, » he concludes.

 

As a reminder, the festival took place over a week, welcoming chefs from all over the world and showcasing our local talent. Several trophies were on the programme, each awarded to a specific type of expertise linked to cooking and service. Workshops and other culinary experiences were also offered, fulfilling the learning and transmission functions of the festival.

Culture
Saveurs

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 21