fbpx Skip to content

News

Adhésion record de 140 membres à l’Association des chefs mauriciens

En dépit d’une année difficile pour l’hôtellerie et les métiers de la restauration, la motivation des chefs semble plus forte que jamais.

En dépit d’une année difficile pour l’hôtellerie et les métiers de la restauration, la motivation des chefs semble plus forte que jamais. En témoigne, un nombre record de nouveaux adhérents à la Mauritian Chefs Association (MCA) : pas moins de 140 inscriptions pour 2019, a révélé Mooroogun Coopen, le très dynamique président de l’association depuis maintenant six ans lors de la cérémonie d’intronisation qui s’est déroulée exceptionnellement cette année au Gymkhana Club à Vacoas le 9 décembre dernier.

C’est un président très fier du chemin parcouru qui a confié à Voya-G sa satisfaction de voir les efforts de son équipe être récompensés. « Cela aura été une année particulièrement dure pour les chefs car beaucoup ne travaillent pas. Afin de les garder motivés, la MCA a organisé plusieurs ateliers de formations et de team building pour ses membres. Cette cérémonie d’intronisation des nouveaux membres participe de cet effort et le succès a été phénoménal : 140 nouveaux membres ce qui porte à plus de 550 adhérents à l’association. Pour mesurer cette performance, il faut rappeler que six ans de cela il n’y avait que… 35 membres dans l’association », Mooroogun Coopen.

Toujours dans son esprit d’innovation, la MCA a créé cette année nouvelle branche dans l’association, Les Passionnés de la gastronomie, qui va regrouper les autres métiers de la restauration, serveur, barman. « Ce sont des corps de métier qui ne sont pas regroupés en corporation mais qui sont aussi dans le même secteur et nous sommes appelés à travailler ensemble. D’où l’idée de lancer cette filiale des Passionnés de la gastronomie. Déjà, 40 élèves de l’Institut Escoffier et 30 autres de l’École hôtelière SGD se sont déjà inscrits ».

Parlant de la situation de la profession de chef pour cette année marqué par l’arrêt quasi complet des activités de l’hôtellerie, le président de l’association note que le travail est différent cette année en raison de la pandémie. « Certains chefs travaillent dans les hôtels en quarantaine, d’autres le font à temps partiel et d’autres sont en chômage technique. Nous nous attendons maintenant à une hôtellerie différente, réinventée, tournée vers une nouvelle productivité, un volume de main-d’œuvre différente, de nouveaux produits. Nous allons devoir privilégier plus de produits locaux, Il faut oublier des produits comme le saumon et aller, par exemple, vers le marlin fumé et tous les produits exceptionnels de notre terroir. Cela va changer notre façon de travailler et ne pourra qu’être bénéfique pour Maurice ».

Lors de son discours de circonstance, il a ainsi incité ses camarades à travailler ensemble et partager leurs idées et savoir-faire « afin de sortir notre secteur de cette crise ». « Adaptez vos techniques de conservation et de cuisson pour minimiser le gaspillage et augmenter la productivité. Travaillez et favorisez les produits locaux… Donnez à nos futurs clients une expérience culinaire inoubliable afin de les amener à être des ambassadeurs de la gastronomie mauricienne.

Lors de son discours de circonstance, il a ainsi incité ses camarades à travailler ensemble et partager leurs idées et savoir-faire « afin de sortir notre secteur de cette crise ». « Adaptez vos techniques de conservation et de cuisson pour minimiser le gaspillage et augmenter la productivité. Travaillez et favorisez les produits locaux… Donnez à nos futurs clients une expérience culinaire inoubliable afin de les amener à être des ambassadeurs de la gastronomie mauricienne

Lors de son discours de circonstance, il a ainsi incité ses camarades à travailler ensemble et partager leurs idées et savoir-faire « afin de sortir notre secteur de cette crise ». « Adaptez vos techniques de conservation et de cuisson pour minimiser le gaspillage et augmenter la productivité. Travaillez et favorisez les produits locaux… Donnez à nos futurs clients une expérience culinaire inoubliable afin de les amener à être des ambassadeurs de la gastronomie mauricienne ».

L’association se réunira en assemblée générale le 16 décembre prochain à l’Institut Escoffier pour constituer son nouveau bureau et présenter le calendrier de travail pour 2021.

 

News

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it