fbpx Skip to content

News

Vulnerable Lives Matter : un projet d’inclusion sociale de Beachcomber soutenu par l’UE

Ce projet d’une durée de quatre ans s’inscrit dans la continuité des actions menées par la FED depuis 1999 pour améliorer les conditions de vie des personnes issues de milieux difficiles.

Accompagner 700 personnes à risque afin qu’elles ne soient pas victimes de l’exclusion sociale : tel est l’objectif du programme Vulnerable Lives Matter de la Beachcomber Foundation for Hope Development (Fondation Espoir et Développement, FED). Ce plan qui bénéficie du soutien financier de l’Union européenne (UE) jouera un rôle dans cinq domaines : l’employabilité des femmes, l’employabilité des jeunes, l’accompagnement des jeunes, l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et la mise en réseau.

Ce projet d’une durée de quatre ans s’inscrit dans la continuité des actions menées par la FED depuis 1999 pour améliorer les conditions de vie des personnes issues de milieux difficiles. Sa mise place nécessitera 431 560 euros, dont 386 936 euros proviendront d’une subvention de l’UE et le reste de la FED. Les principaux éléments du projet ont été présentés lors d’une conférence de presse mercredi au Caudan Art Center en présence de l’ambassadeur de l’Union européenne Vincent Degert, du PDG de Beachcomber Resorts & Hotels Gilbert Espitalier-Noël et de la présidente de la FED, Karine Perrier-Curé et Viren Vythelingum, responsable RSE, Beachcomber Group.

Cinq axes

La première partie du projet porte sur l’employabilité des femmes vivant dans un environnement précaire, en les accompagnants dans la croissance et le renforcement de leurs petites entreprises. Les bénéficiaires recevront une formation aux bases de l’entrepreneuriat pendant une période de 6 à 12 mois suivie d’une formation pratique dirigée par un spécialiste du développement des affaires.

Le deuxième axe concerne l’employabilité des jeunes. L’objectif est de renforcer le projet d’emploi des jeunes de la Fed en recrutant deux autres membres du corps professoral et 400 jeunes pour un stage dans les hôtels Beachcomber. Cette initiative s’adresse aux jeunes sortis prématurément du système. L’objectif est de leur donner une seconde chance, de leur redonner confiance et de faciliter leur intégration en milieu de travail.

Accompagnement des jeunes

L’accompagnement des jeunes et la promotion de leur engagement citoyen constituent le troisième pivot. Dans ce contexte, 150 jeunes participeront, sous le parrainage de la Fed, aux Duke of Edinburgh Awards. Ce programme international, mené sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, s’adresse aux jeunes de 14 à 24 ans et est orienté vers l’altruisme, les qualités de leadership, l’autodiscipline, à travers Le projet est réalisé dans l’espace communautaire. Les bénéficiaires auront la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences, de participer aux travaux d’intérêt général de leur village et de pratiquer un sport avec le soutien de la Fed de l’UE.

De l’incapacité à la capacité

Ce projet permettra à 50 personnes en situation de handicap de suivre un programme d’employabilité. L’objectif est de favoriser l’inclusion sociale et faciliter l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Avec l’appui d’ONG spécialisées, parmi lesquelles, la Global Rainbow Foundation (GRF), les bénéficiaires recevront une formation professionnelle et seront accompagnés dans leur recherche d’emploi.

Pour la première année, il s’agira de former une douzaine de personnes souffrant de surdité et de déficit auditif en partenariat avec la GRF.

Mise en réseau

Ce cinquième volet a pour but l’organisation de workshops avec les principaux acteurs évoluant dans le champ d’action social. Cela afin de développer une meilleure synergie au niveau des actions et activités. Ces rencontres permettront de partager les expériences, de discuter des difficultés rencontrées sur le terrain, et d’explorer les pistes de collaboration.

« L’inclusion sociale et économique est au cœur de la philosophie du Groupe Beachcomber. Depuis 22 ans, nous menons par le biais de la FED des projets d’insertion qui ont changé la vie de milliers de personnes. Malgré l’arrêt de nos activités hôtelières en raison de la crise sanitaire, nous avons d’ailleurs maintenu nos programmes d’intégration. Malheureusement la pandémie a renforcé la précarité et l’aide de la FED est davantage sollicitée. Aussi, nous saluons ce soutien de l’UE qui permettra à la Fondation d’étendre ses programmes de lutte contre l’exclusion », souligne Gilbert Espitalier-Noël, CEO de Beachcomber Resorts & Hotels.

 

 

 

Destinations
News

Show Your Support

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Like it 1